• Blois nus pieds

    Ce n'est pas le récit d'une performance que vous trouverez ici. Parce qu'elle n'a pas été au rendez-vous ! Finir une course 257è sur 261 c'est loin d'être glorieux. Et pourtant les images de ce weekend me trottent encore dans la tête.

    J'ai pris le train samedi matin en direction de Paris. Lieu de rendez-vous : la boutique de chaussures minimalistes Feelgood Village tenue par mon ami Mister, toujours prêt à rendre service du moment qu'il y a du cake au maroilles et un peu de houblon à déguster. Sandra et Sylvie nous y rejoignent, suivies par Frédéric et son amie, en voilà une belle bande de vas nus pieds ! Je suis ravie de faire connaissance avec tout ce petit monde.

    Blois nus pieds

    Quelques bouchées plus tard, Sandra Sylvie et moi prenons la route pour Blois. Objectif numéro un : sortir de Paris, dans la bonne direction si possible. Déjà en temps normal ce n'est pas chose aisée, mais quand les manifs s'y mettent et bloquent toutes les rues qu'on doit prendre il y a de quoi devenir fou. J'admire en silence le calme de Sandra et le sang froid de Sylvie, excellente copilote.

    On a quand même fini par se sortir de ce merdier, ensuite le trajet a été très calme.

    Arrivées à Blois, nous sommes allées directement inscrire Sylvie et retirer les dossards. Là-dessus, Véro et toute la bande sont arrivées… C'est le moment de vérité, la plupart d'entre nous ne nous sommes jamais rencontrés autrement que par écran interposé… Je me sens un peu tendue.

    Blois nus pieds

    Une petite balade dans les rues de Blois me détend un peu. Je découvre une ville très coquette, à dimension humaine. On monte des marches, des côtes, on anticipe un peu pour demain même si le parcours reste inconnu, secret défense. On se doute bien que ces marches-ci, cette côte-là, on va se les taper dans un sens ou dans l'autre.

    Blois nus pieds  Blois nus pieds

    Blois nus pieds     Blois nus pieds

    Blois nus pieds

    Après la balade, on installe le campement dans le jardin de Véro, puis c'est l'apéro, le repas, la causette… Tout ce qui va bien pour une veille de course ! On  n'a vraiment pas fait dans le diététique, et là j'abandonne déjà toute idée de performance. Je fais partie des trois survivants de la soirée, avec Lloc et Fred. Il n'y a pas de hasard, c'est aussi avec eux que je finirai ma course demain.

    La nuit se passe, le réveil est un peu brumeux mais un solide petit déjeuner à base de croissantsgaufrespaindépicepâtesaubeurretartinesàlaconfiture remet les idées en place et l'estomac sur les rails. Préparation, maquillage du guerrier, photo de groupe, on y va !

    Blois nus pieds        Blois nus pieds

    L'attente du départ est plutôt fraiche, mais les rayons du soleil décongèlent assez vite mes orteils. J'ôte mes Fivefingers pour prendre le départ pieds nus en compagnie de Fred et Lloc. Nous sommes quatre à partir pieds nus, avec Manu qui s'est placé en première ligne, il finira glorieusement les 9,9 km en 46 minutes, bravo à lui ! Sandra est en Bikilas, je remettrai les miennes pour les passages les plus difficiles.

    Blois nus pieds        Blois nus pieds

    Et voilà, je me retrouve à courir pieds nus dans une ville que je ne connais pas avec deux gars bizarres rencontrés la veille et un tas de gens qui nous regardent d'un drôle d'air. J'adore ! Mais je ne cours pas vite. Tout mou, même. C'est pas grave, mes deux acolytes calquent leur rythme sur le mien et on papote, on profite de la balade, j'en chie parce que c'est dur. Très dur. Plein de marches à monter et à descendre, des pavés, des côtes, même si je fais la dure au début j'ai du mal à tenir un rythme.

    Blois nus pieds

    Au troisième kilomètre, je remets les Bikilas car les cailloux pointus, je ne peux pas les supporter. Lloc et Fred restent pieds nus, même pas mal !

    On redescend puis on longe la Loire. Pas barefoot friendly par ici ! Des cailloux, des racines et surtout plein de bouts de verre, même avec mes VFF j'ai les pieds en vrac, et mes deux compagnons courent toujours pieds nus, et plus vite que moi, encore ! Respect messieurs. Je ne regrette pas tout à fait d'être venue, mais je suis à la limite de l'abandon, la première partie du parcours m'a littéralement cassé les pattes et les pieds, je n'arrive plus à récupérer même sur le plat. Mes chevilles commencent à se faire sentir sérieusement. J'essaie de me concentrer sur le paysage et de profiter de la présence de mes amis à mes côtés, c'est une belle balade en bonne compagnie. Je tiens le coup.

    Une petite pause hydratation / pinard me fait le plus grand bien. Le fond de verre cul-sec, et on repart. C'est toujours très dur.

    Blois nus pieds

    De retour en ville, je vais un peu mieux, on a fait plus de la moitié du parcours je crois. J'enlève les VFF et c'est reparti ! Les bénévoles nous saluent et nous applaudissent, on est des stars, c'est génial ! C'est décidé, je franchirai la ligne d'arrivée pieds nus. Mais où est-elle, au fait cette ligne d'arrivée ? Les 9 km sont passés et on monte encore ! Encore un peu, on y est. Alors que Lloc repart pour un deuxième tour on franchit la ligne avec Fred, je suis contente, je l'ai fait, même si on est les derniers.

    Blois nus pieds

    Et nous revoilà à sprinter sur la ligne d'arrivée une seconde fois pour accompagner Lloc un tour plus tard, Bravo Lloc !

    Blois nus pieds

    9,9 km en 1h22'45''. C'est pas un score, mais j'ai passé une super course, et un super weekend.

    Je tiens à remercier Véro pour son accueil, ses deux enfants Manon et Thomas parce qu'ils nous ont bien aidés pendant la course. Leur bonne humeur ainsi que celle des autres bénévoles a contribué à rendre cette aventure agréable. Merci également à Sandra pour la voiture, à Ninie pour son soutien inconditionnel, et à toute la bande de joyeux lurons que j'espère bien retrouver un de ces jours sur une course (le trail d'Angers, par exemple ? À suivre...).

    Les photos de la course

    Le récit de Sylvie partie 1

    Le récit de Sylvie partie 2

    Le récit de Fred, magique

    Le récit de Lloc, percutant !

    Le récit de Francine le squelette

    « Où et comment commencer ?Blois nus pieds par Fred »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Septembre 2012 à 21:42

    Tu l'as fini !!!..... Quoi dire de plus à part BRAVO et que tu peux être très fière de toi !!.... Angers 2013, c'est très tentant !!... Encore bravo !!...

    2
    Ninirue
    Mardi 18 Septembre 2012 à 21:46

    un très beau cr de ta course,

    j'ai l'impression de courir avec toi et j'adore 

    tu n'as pas choisi la facilité et pourtant tu t'es imposée avec les garçons, mm si ils t'ont attendue

    faire une course comme ça est magnifique et toi tu l'es

    encore bravo et continue 

    Ninie

    et ça me fait super plaisir que tu penses à moi <3

    3
    Véroset
    Mardi 18 Septembre 2012 à 22:43

    Bravo Capsulle, 

    Les performances se font avec le coeur.... 

    Merci pour ce récit, notre course se veut conviviale et tous vos retours ont été rapporté au president et aux bénévoles par mail ! 

    4
    fred69
    Mardi 18 Septembre 2012 à 22:58

    Magnifique cr , c'est avec grand plaisir que j'ai partagé cette course avec toi et Lloc c'est une experience tres enrichissante , en plus ma premiére vrai course entiérement pieds nus en restant fidéle a ma devise "si on part ensemble on arrive ensemble ou on arrive pas" si tu avai abandonné je n'aurai pas continué , je ne laisse jamais personne derriére moi , on l'a fait ,c'est une grande victoire , a la prochaine !

    5
    Mercredi 19 Septembre 2012 à 12:37
    dd2012

    Ce qui compte c'était de le faire, non ? Enfin moi je pense.

    Tu as acquis de l'expérience et les prochaines courses se passeront mieux et encore bravo ;-)

    6
    Capsulle Profil de Capsulle
    Mercredi 19 Septembre 2012 à 13:16

    Merci à tous ! Prochaine course : les terrils...

    7
    Jeudi 20 Septembre 2012 à 22:37

    Je suis admiratif de la belle demonstration d'esprit d'équipe - nous devons être nombreux à vouloir courir autrement, en France - pas juste cette histoire de chaussures, mais également dans un objectif de s'amuser avec les amis.  Outre-Atlantique, c'est beaucoup plus fréquent...  Esperons que nous pourrons également influer les mentalités sur ce plan-là !

    8
    Vendredi 21 Septembre 2012 à 14:59

    Hello et bravo !
    Tu t'es fait plaisir et on le ressent bien dans ton écrit, j'adore !
    Chapeau Madame Capsule, je suis admiratif !
    Au plaisir
    Will

    9
    Lloc Profil de Lloc
    Dimanche 23 Septembre 2012 à 21:34

    Le chrono, on s'en tape mais alors d'une force... Par contre la joie de courir en troupe ça c'est le plus! Moi j'en redemande!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :