• Courir pieds nus : une mode passagère ?

    Le terme de mode ou de lubie ne semble pas s'appliquer à la course pieds nus (d'autant que la première version de ce livre a été écrite en 2009 : on voit l'essor que connait le barefooting aujourd'hui), car cette façon de courir est de plus en plus avalisée par des observations et des études scientifiques. On n'est toutefois pas obligé de modifier radicalement son entrainement pour percevoir les bienfaits de la course pieds nus : on peut simplement conserver ses habitudes d'entrainement en incluant une sortie par semaine pieds nus.

     Une mode se caractérise par un engouement passager, une manière de penser et de se conduire qu'un groupe de personnes suit avec enthousiasme. Jusqu'à une période assez récente, la course pieds nus était une pratique obscure suivie par un petit groupe d'initiés, qu'on avait l'habitude de qualifier dans le milieu des coureurs de "hippies déjantés". Désormais, plusieurs évènements sont en train de faire changer le regard porté sur les barefooteurs.

    Premièrement, les revues scientifiques ont commencé à publier en gros titres les résultats des recherches menées en la matière car il est devenu de plus en plus évident que les chaussures de course traditionnelles ne convenaient pas aux besoins de tous les coureurs. Certaines avancées technologiques auraient même pu avoir un  impact négatif sur la santé des coureurs, ce qui a amené quelques membres de la communauté médicale et quelques coureurs à remettre en question la logique des chaussures de course modernes. Cela dit, ce scepticisme a eu une influence relativement faible dans le milieu de la course à pied.

    Le second évènement majeur a été la publication du livre Born to run (coureurs-nés, bientôt disponible en français) de Christopher McDougall. Dans son livre, McDougall argumente de manière très convaincante en faveur de la  course en chaussures minimalistes ou pieds nus. Le succès de ce livre a suscité un tel enthousiasme qu'on pourrait croire que ce mouvement n'est rien d'autre qu'une lubie passagère.

    Personnellement, je ne le pense pas. En tout cas ce n'est pas une lubie comme les leg warmers (guêtres ou jambières ?) ou l'engouement pour les claquettes dans le sens où aucune étude ne confirme le bien fondé de ces modes. Cela dit, je ne crois pas que la course pieds nus prendra un jour le pas sur la course en chaussures mais je pense plutôt que ce mouvement va inciter les fabricants de chaussures à revoir leur copie concernant la recherche et le développement technologique de leur produit. Un regard plus critique leur permettra de reconsidérer à la baisse le support et l'amorti qui prévalent aujourd'hui sur leurs modèles de chaussures. (Et c'est vrai, on constate aujourd'hui, en 2012, que l'offre de chaussures avec moins d'amorti se développe de plus en plus : la plupart des grandes marques met au point sa propre gamme de chaussures minimalistes ou légères.)

    Alors que certains choisiront de courir pieds nus la plupart du temps – de part l'aspect décalé et fun du concept – je crois plutôt que la majorité des coureurs opteront pour une approche plus traditionnelle et opèreront une transition vers des chaussures moins amorties. Le mouvement barefoot permettra finalement à chacun de nous de courir de manière plus saine.

    Il y aura toujours des sceptiques pour remettre en question le principe du mouvement pieds nus ou minimaliste, et beaucoup de coureurs n'ont aucun passif de blessure avec des chaussures traditionnelles. Ces coureurs devraient conserver leurs habitudes de course en complétant de temps en temps leur entrainement avec un peu de course pieds nus.

    Je pense personnellement que les bienfaits réels du barefoot résultent d'un plan d'entrainement traditionnel couplé à une meilleure forme physique. La majorité des coureurs commençant à courir pieds nus débuteront par des très petites distances, qu'ils augmenteront progressivement en même temps que leur vitesse. Cela leur permettra d'éviter les blessures de surentrainement, ou de "trop, trop vite". La course pieds nus nécessite une bonne forme physique. Meilleure sera votre santé, moins votre corps subira de stress, et moins vous souffrirez de blessures.

    N'ayez crainte, à moins d'être intéressés par la course pieds nus pour son côté ludique, il n'est pas nécessaire d'abandonner complètement vos chaussures. Les coureurs percevront les bienfaits de la course pieds nus même s'ils ne courent qu'un km par semaine sans chaussures. Si vous faites partie de ces coureurs, ce livre vous apportera des conseils utiles même si vous décidez de renoncer à la course pieds nus ou en chaussures minimalistes.

    précédent : Comprendre les termes usuels de la course pieds nus

    suivant : Est-ce que je dois courir pieds nus ?

    « Un peu de digressionChinoiseries londoniennes »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :