• Démotivée

    Je n'ai plus envie de courir.

    C'est plutôt malvenu en cette période de rentrée et à trois semaines du marathon du Médoc, mais cela couve depuis cet hiver. Les quelques courses auxquelles j'ai participé en début d'année ne m'ont pas motivée sur le long terme, et malgré quelques soubresauts de dynamisme au printemps l'envie s'est doucement mais surement fait la malle.

    Le coup de grâce m'a été porté lors du trail de la Côte des Bars, pour lequel je m'étais entrainée avec l'espoir de passer une barrière horaire trop ambitieuse pour moi. J'ai brutalement pris conscience que je ne suis pas faite pour jouer avec les grands.

    Il y a d'abord des facteurs physiques : on a beau dire que l'entrainement fait beaucoup de choses, on n'est quand même pas tous pétris de la même matière. Et se faire dépasser au sprint par quelqu'un qui n'a jamais couru de sa vie ça fout un coup au moral dont je me serais bien passée.

    Mentalement non plus, je ne suis pas prête à assurer un entrainement de malade pour grapiller trois minutes sur un trail de 20 bornes. Le dépassement de soi je veux bien, la souffrance non merci.

    J'ai perdu contact avec les quelques personnes qui parvenaient à me motiver au quotidien. Trop lente ? Je ne suis plus personne.

    Et les courses me dégoutent de plus en plus, machines à fric, à frimeurs, hymnes à la surconsommation, peuplées d'assistés qui râlent dès qu'il n'y a plus de banane au ravito, qui bouffent du plastique et jettent leurs merdes par terre, comme si on avait besoin de tout ça pour courir…

    La surenchère, l'étalage de chaque kilomètre, de chaque seconde, toujours compter, compter encore, suréquiper, j'ai la gerbe. Le geste sportif le plus simple du monde devient prétexte à tous nos travers, analyser, décortiquer, décomposer, démontrer, exhiber, comparer, dépasser, classer, éliminer.

    Je ne m'amuse plus.

    « Initiation à la marche nordiqueMarathon du Médoc »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Sly
    Mercredi 20 Août 2014 à 00:55

    salut,


    je te comprends entièrement pour les courses, je ne trouve aucune philosophie dedans, la plupart des gens m'insupporte, selfies et matos priment sur technique, simplicité ou convivialité.


    la course pieds nus (et non pas minimaliste) depuis avril 2013 a pour moi été une révolution, une vraie révolution


    d'abord au niveau des sens : sentir le sol, les sols avec leurs températures, leurs grains, leurs textures...


    au niveau philosophique également, être obligé de s'adapter à la situation, être obligé d'écouter son corps (la plante de ses pieds, mais aussi le bruit que l'on fait, etc...)


    et enfin, être obligé de repartir de zéro. pieds nus, tu es sûre que tu seras plus lente que tout le monde, que tu feras des distances ridiculement petites par rapport à n'importe quel débutant.


    puis ça m'a amené à la question de l'alimentation, puis de la consommation, puis de mon rapport au corps, à la souffrance, etc, etc, etc


    en ce moment je ne vois pas continuer les compètes, mais je ne me vois pas arrêter de courir, et de moins en moins en chaussures, voire plus du tout d'ici très rapidement.


    ça fait un bail que je n'ai pas utilisé mon chrono ni mon cardio. la fluidité du geste m'enivre bien plus que le reste.


    sinon ça n'est pas grave, il y a mille manières de mettre son corps en mouvement et en vie, je rêve un jour de me mettre à la salsa, à la capoeira ou au karaté, mais tout ça me semble tellement inaccessible...


    força !

    2
    Sly
    Mercredi 20 Août 2014 à 01:03

    ah, et encore mieux que la course pieds nus, la marche pieds nus !

    plus de chrono, plus rien, que de la grosse balle

    3
    Mercredi 20 Août 2014 à 09:05

    C'est vrai, il y a d'autres solutions. Si j'écoutais mes envies immédiates et impérieuses je partirais loin, là où il n'y a personne, prendre un bon bol de solitude et retrouver un vrai contact avec la nature.

    Mais bon, tout le monde connait la même rengaine : boulot, attaches, contraintes, la vie file et on ne fait rien...

    4
    Mercredi 20 Août 2014 à 22:26

    Salut Capsulle,
    Sly a déjà tout bien dit.
    Le PN m'ont ouvert des horizons hors-compétitions que je suis loin d'avoir fini d'explorer, car c'est avant tout un travail sur soi et sa relation au monde.
    Accorde-toi 1/2 ou 1 journée par semaine de déconnexion totale dans la nature - peu importe qu'il s'agisse de rando ou de running ou d'un mix des 2, la saturation que tu évoques s'envolera très rapidement, laissant place à la raison profonde, évidente, de ce que la course sans objectifs peut apporter à tous les niveaux.
    Suis ton instinct. ;)
    Biz

    5
    Jeudi 21 Août 2014 à 09:33

    Que de bons conseils... Merci à vous

    6
    Samedi 23 Août 2014 à 07:39

    Bonjour capsule,

    Et bien tu ne me semble en pleine dépression et malheureusement je me retrouve un peu dans ton post… J’ai moi aussi parfois l’impression de vivre en décalage du reste du monde, comme si je n’avais plus ma place dans ce monde de surconsommation et de paraître avec l’envie de me réfugier sur une ile déserte, au calme mais comme tu dis il faut suivre le mouvement… Le boulot, les collègues, les embouteillage… Courage à toi et je te souhaite un super bon weekend.

    7
    Lloc
    Jeudi 18 Septembre 2014 à 20:50

    Tiens je l'avais loupé celui la.
    Au risque de me faire encore moins d'amis que je n'ai, je vais te dire un truc Caps, les gens pieds-nus qui veulent me réapprendre à courir m'agacent. ;)
    Je vie pieds nus, je cours en godasses. Que l'on ne me raconte pas d'histoire, même en s'entrainant beaucoup (les plantes) des trucs qui font mal aux pieds ne deviendront jamais agréables.
    Tout bonnement, et comme tout dans la vie, il faut chercher ce que l'on aime. Moi ce que j'aime c'est courir, et encore plus, voir plus. :p Je ne sais jusqu'où cela me mènera, j'verrai bien. C'est la sensation de courir longtemps que j'apprécie le plus, et si je devais le faire pieds nus cela deviendrait une entrave car c'est un autre paramètre à prendre en compte. Et je me répète j'aime courir c'est tout, et pour ceux qui apparemment peuvent s'inquiéter, mon corps va bien.
    Gros bisous, à bientôt.

    8
    Jeudi 18 Septembre 2014 à 21:16

    Aaa je te reconnais bien là, mdr !


    J'aime bien marcher et courir pieds nus mais comme tu dis, pas partout. Et surtout pas dans ma ville. Et ce n'est même pas une question de terrain.

    L'intérêt des commentaires est aussi d'échanger les expériences, même si on ne se retrouve pas forcément dans celles des autres. Je ne les prends pas comme des leçons qu'on me donne mais plutôt comme des pistes de réflexion, à tester... ou pas.

    À bientôt, bises

    9
    Sly
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 16:22

    ah, si seulement j'étais moins bête je ne réagirais pas à tes petites piques sympathiques Lloc, mais que veux-tu...


    alors, j'ai du mal m'exprimer, ce qui ne m'étonne pas, puisque ça m'arrive tous les jours dans la vie réelle (ou alors est-ce toi qui m'as mal lu ?). en tous cas loin de moi l'envie de vouloir te réapprendre à courir, me le permettrais-je seulement ?


    non, il se trouve que l'hôtesse de ces lieux nous exposait sa démotivation et son impression de ne pas progresser. il se trouve que pendant quatre longues années j'ai voulu courir, cahin-caha, à faire toujours le même chrono sur semi (entre 1h 50 et 1h42), à sentir que ça ne fonctionnait pas, bref, que je ramais. Puis, oh miracle, en moins de 6 mois, grâce a KB Saxton, John Douillard, Mark Sisson, Séhel et tous les autres, j'ai fait 1h29 déchaussé, puis dans la foulée mon premier marathon (chaussé), puis mes premiers ultras (chaussé) puis 1h26 sur semi (déchaussé). tout ça en une seule année après 4 ans à brasser du vent.


    bref, j'ai débloqué quelque chose qui jusque là se refusait à moi, et donc oui je parle de révolution. j'ai pensé que je n'étais pas trop hors sujet en rédigeant le premier post, et que ça pouvait intéresser l'auteur du topic qui partageait son désarroi, mais à priori je faisais déjà montre de trop d'arrogance, je ferai plus attention la prochaine fois, promis juré !


    ah et sinon je pensais à toi cette semaine, ma voisine vient tout juste de terminer la confection de mon "running kilt", l'inspiration vient de toi et de ton charisme incommensurable (d'une grandeur telle qu'on ne peut pas la mesurer). je m'en vais l'essayer de ce pas, je te dirais si l'expérience me plait ou non.


    meilleurs regards

    10
    Vendredi 26 Septembre 2014 à 19:29

    Merci d'avoir exprimé vos points de vue sur le sujet.

    Sly, j'apprécie beaucoup les réflexions que exposes dans ton blog.

    Lloc je t'apprécie beaucoup et tu trouves toujours les mots justes pour me booster.

    Vos commentaires seront toujours les bienvenus ici.

    Maintenant je vais clore cet article...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :