• Étape 3 : de Saint-Efficace à Pléhérel-Plage (camping)

    GR 34 : Le Sentier des Douaniers

     

    Il a plu toute la nuit. J'ai un peu stressé: ma tente est-elle vraiment imperméable ? Va-t-elle retenir l'eau au toit comme j'ai pu le lire sur certains avis ? En même temps, le bruit des gouttes sur la toile et la chaleur du duvet me laissent une agréable sensation de protection. Je me sens comme dans un œuf, abritée des agressions extérieures.

     

    Au petit matin, la pluie s'est arrêtée et je peux remballer au sec. La tente a bien évacué l'eau, pas de flaque au plafond, la toile est bien tendue. Je me passe de café, pressée que je suis d'avancer encore et encore. Le chemin est agréable, bien campagnard au début. Mais après une heure de marche, j'arrive sur une route très passante et sans trottoir, suivie d'un mini sentier épique dans les ronces, euh… non, fallait pas prendre les ronces mais longer le champ… Bref, cet endroit manque de balises !

     

    Étape 3 : de Saint-Efficace à Pléhérel-Plage (camping)

     

    Et puis un pont surplombant la marée basse et odorante, et encore une route – moins passante que la précédente certes, mais route quand même et toujours sans trottoir, et toujours le long de cette baie qui n'en finit plus.

    Le moral en prend un coup. Je ne suis pas là pour bouffer du bitume, nom d'un chien ! Je veux des vagues et des falaises !

    Heureusement après Port Nieux je récupère un sentier forestier qui, au fil des kilomètres, prendra des allures de forêt tropicale. Il dévoilera une jolie plage surprise pour pimenter le voyage.

     

    Étape 3 : de Saint-Efficace à Pléhérel-Plage (camping)

    Étape 3 : de Saint-Efficace à Pléhérel-Plage (camping)

     

    Au loin j'entends des grondements… Les arbres m'empêchent de voir le ciel mais peu de doutes sont possibles, il s'agit probablement d'un orage. Il semble encore loin mais je presse le pas, pas vraiment rassurée à l'idée de subir les foudres du ciel sans abri pour me protéger. J'espère atteindre le port Saint-Géran avant la pluie.

    Gagné ! Mais c'est un tout petit port sans infrastructure. J'entame la discussion avec un groupe de pêcheurs, ils ont entendu gronder eux aussi. Et ça se rapproche.

    "Vous pouvez vous abriter, il y a un abri en bas !" me lance l'un d'eux. Il ne pleut pas encore mais j'accepte volontiers, et puis l'hospitalité de ces pêcheurs me fait plaisir. L'abri est une sorte de hangar ouvert avec un toit percé en de nombreux endroits. À l'intérieur, quelques barques rangées contre les murs.

    J'étais à peine installée sous l'abri de fortune qu'un coup de tonnerre a lancé les hostilités, et la pluie s'est mise à tomber.

    C'est beau. Et j'ai de la chance. Je suis heureuse.

     

    Étape 3 : de Saint-Efficace à Pléhérel-Plage (camping)

     

    C'est un petit orage et il passe vite. Je reprends ma route sur le chemin qui mène au fort de la Latte.

     

    Étape 3 : de Saint-Efficace à Pléhérel-Plage (camping)

    Étape 3 : de Saint-Efficace à Pléhérel-Plage (camping)

     

    La visite est payante, je ne m'attarde pas et j'avance vers le célèbre cap Fréhel. Le ciel s'amuse à jongler avec la pluie, les nuages et le soleil à un rythme soutenu, c'est très bizarre.

    La forêt a laissé place à la lande qui est, parait-il, d'un très grand intérêt botanique. N'y connaissant rien en la matière, je ne sais pas quoi regarder alors j'avance.

     

    Étape 3 : de Saint-Efficace à Pléhérel-Plage (camping)

    Étape 3 : de Saint-Efficace à Pléhérel-Plage (camping)

     

    La visite du phare est payante aussi. Mais il est temps de remplir mes bouteilles, il doit bien y avoir des toilettes par ici. En entrant dans une petite salle d'exposition, je vois un type affalé sur une chaise. Je le prends d'abord pour un artiste mais son énorme sac de randonnée m'indique qu'il marche, lui aussi.

    Accent du sud bien prononcé, il chemine depuis Pontorson et aujourd'hui il en a "plein les bottes", avec ce temps de chien… Il avance dans le même sens que moi. Je n'ai pas trop envie de taper la discute, et encore moins de faire un bout avec lui. Je vais remplir mes bouteilles et me remets en route. Lui aussi… Alors je trace le plus vite possible pour le semer. Avec son gros sac, il ne tient pas le rythme, et d'ailleurs il ne cherche pas à me suivre mais je veux quand même le distancer. Du coup, je ne profite pas trop du paysage qui est pourtant magnifique.

     

    Étape 3 : de Saint-Efficace à Pléhérel-Plage (camping)

     

    Le ciel devient de plus en plus sombre par la mer. On est vraiment à la limite de l'orage car le soleil me réchauffe alors que ça tonne pas si loin que ça. Je stresse à nouveau car au beau milieu de la végétation rase je suis totalement à découvert, il n'y a que moi qui dépasse, et ce que je vois s'annonce un peu plus méchant que l'orage de Saint-Géran... Par chance, il restera en mer jusqu'à ce que j'atteigne le camping de Pléhérel-Plage.

     

    Étape 3 : de Saint-Efficace à Pléhérel-Plage (camping)

     

    Je traverse ce beau camping basé dans les dunes, sans emplacement défini : les tentes sont posées un peu n'importe où entre les dunes et les sapins et ce bordel organisé me plait.

    Je souhaite avancer encore mais une grosse pluie m'arrête, je reste abritée un moment sous un sapin. Puis je cafouille dans l'itinéraire, j'aimerais me ravitailler mais j'ai vraiment mal aux pattes et je ne trouve pas les magasins, bref je décide de revenir sur mes pas pour me poser au camping. Et même, une fois là-bas je m'offre le luxe d'une moule-frites ! Très bonne idée par ailleurs, parce qu'une pluie battante se remet à tomber pendant que je mange bien à l'abri.

    La pluie s'arrête mais le vent souffle très fort et la tente est violemment secouée. Je dois trouver dans l'urgence un emplacement un peu mieux protégé car j'ai l'impression qu'elle va s'arracher ! Démontage et remontage, et encore une fois parce que c'est en pente… Enfin ! Je finis par être bien installée.

    Après toutes ces émotions, je m'endors comme un bébé.

    Pas de photo malheureusement, j'avais bien d'autres choses à penser avec ce temps affreux !

     

    Vue d'ensemble (cliquer pour agrandir)

    Bilan

    Étape 0 : de Saint-Malo au Nick

    Étape 1 : du Nick à la pointe de la Pépinais

    Étape 2 : de la Pépinais à la pointe Saint-Efficace

    suite :

    Étape 4 : de Pléhérel-Plage à Caroual

    Étape 5 : de Caroual à Bonabry (camping)

    Étape 6 : de Bonabry à la pointe du Roselier

    Étape 7 : du Roselier à Port-Goret

    Étape 8 et fin : de Port-Goret au moulin du Craca (Plouezec) puis à Paimpol

    Bilan