• J'ai fabriqué mes huaraches !

    Bon, c'est juste un essai de bricolage pour voir si ça vaut le coup d'acheter le kit, qui revient quand même assez cher avec les frais de livraison. Même si je ne les porterai pas, je me suis bien amusée...

    Les huaraches sont les sandales de course utilisées par le peuple des Tarahumaras au Mexique, réputés pour être les meilleurs coureurs du monde. Courir pieds nus vous en parlera mieux que moi. Alors, en quête perpétuelle de sandales confortables pour les balades estivales, j'ai été tentée d'acheter le kit à monter soi-même sur le site Invisible Shoes.

    Toutefois, je trouve que le prix d'un bout de vibram et d'un lacet est plutôt élevé. Bon, si on considère qu'une partie des fonds est reversée pour la bonne cause, tout ça tout ça, je veux bien. Mais ajoutez les frais de port à cela, et on atteint plus de 40$ pour le lot... Hum, il fallait donc que j'essaie pour me convaincre du bienfondé ou non de cet achat éventuel.

    Pour les lacets, pas de problème, on a toujours ça quelque part dans une boite. Pour la semelle... ça ne doit pas être bien compliqué, les Tarahumaras le font avec n'importe quoi, pas de kits tout fait chez eux (j'en ai eu la confirmation par un proche qui revenait du Mexique, et qui en a vus "en vrai"). Alors quoi, j'ai bien un truc chez moi ?

    Des plaques de lino. Elles trainent au dessus d'une armoire depuis un certain temps, le genre de truc qu'on ne jette pas parce que "ça peut servir" et que ça ne prend pas de place. Bingo !

    Je passe rapidement les étapes de fabrication, encore une fois Christian de Courir pieds nus a déjà tout dit, et en vidéo s'il vous plait. Très clair et pédagogique.

    Donc dessin du patron, découpage du papier (j'ai fait un seul pied, et pour m'assurer qu'il correspondait aux deux je l'ai retourné et j'ai posé l'autre dessus), prise des repères, tracé sur la plaque, découpage des semelles (Humpfff...), revérification, re-prise des repères pour être sure, perçage des trous avec un emporte pièces et un marteau, noeud, passage du lacet, c'est terminé !

    J'ai fabriqué mes huaraches !

    Et maintenant, l'étape la plus sympa : trouver tout un tas de manières différentes pour lacer les sandales. Voici parmi mes préférées :

    J'ai fabriqué mes huaraches !      J'ai fabriqué mes huaraches ! 

    J'ai fabriqué mes huaraches !

    Bon, je ne dis pas que je vais les porter, le lino c'est quand même pas terrible, ça glisse à mort (surtout ne pas descendre les escaliers avec ça !) et ça fait un peu "cuisine", mais au moins j'aurai essayé. Je suis convaincue que c'est une chaussure très confortable, maintenant en payer le prix proposé me parait abusif. Il me suffira de trouver de la semelle (chez un cordonnier par exemple) et des lacets sympas, tout ça à moindre frais.

    « Peut-on conserver son niveau d'entrainement tout en apprenant à courir pieds nus ?Ma ligne de conduite »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 9 Mai 2012 à 08:37

    Youhouuu c'est très joli et réussi !!
    Pour quelqu'un qui cours avec des chaussures minimalistes, voire pied nu, tu as de joli pied!

    2
    Claire
    Mercredi 30 Juillet 2014 à 23:53

    Bonjour !


    J'ai également envie de me fabriquer mes propres chaussures.


    Je voudrais savoir si tu as réussi à trouver un endroit où acheter du cuir pour découper la semelle ? Parce que j'ai été voir chez un cordonnier, mais il n'a pas pu/voulu m'en procurer..


     


    Merci d'avance

    3
    Jeudi 31 Juillet 2014 à 10:27

    Bonjour Claire,

    Je m'en suis fabriqué une vraie paire avec des chutes de cuir récupérées chez mon cordonnier, comme je suis une bonne cliente il a bien voulu m'aider. Il m'a proposé ce qu'il avait de plus épais en chute suffisante.

    Le problème c'est que le cuir, même épais, reste trop souple pour des semelles et je n'ai pas pu les porter : dès que j'accélérais le pas, la semelle changeait d'orientation et je me retrouvais avec les pieds à moitié par terre et le cuir qui se baladait n'importe comment.

    Je pense que l'idéal serait du caoutchouc car il faut un minimum de rigidité pour tenir au pied, et d'adhérence pour ne pas glisser au sol.

    Je n'ai pas renouvelé l'expérience. Par contre, si tu veux partager la tienne ce sera bienvenu ici.

    Merci d'être passée !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :