• L'argile, est-ce vraiment efficace ?

    Alors que les inconditionnels des méthodes naturelles vous crieront OUI avec force conviction, beaucoup de professionnels de santé esquisseront un petit sourire en murmurant qu'au moins, ça ne fait pas de mal.

    Forcément, j'aime bien avoir mon opinion personnelle alors plutôt que de choisir mon camp en fonction du degré de persuasion de chaque parti, j'ai testé moi-même et sur moi-même cette bouillasse supposée recéler tant de vertus pour la santé.

    1)      Douleurs articulaires

    Pour ma première expérience, je ne voulais pas m'embarrasser avec toutes les contraintes liées à la matière et à sa préparation, j'ai donc choisi une pâte toute faite, garantie 100% pure, vendue dans un magasin bio. Je souffrais à l'époque de douleurs articulaires au pied survenues après une séance d'escalade, prémices d'un épisode assez pénible pendant lequel je n'ai pu courir ni même marcher pendant plusieurs semaines.

    J'ai posé des cataplasmes le soir même, pendant plusieurs jours de suite. Sans aucun effet ressenti. Les arguments des personnes convaincues étaient que l'argile toute faite est moins efficace que celle qu'on prépare soi-même. Ok, mais entre "moins efficace" et "pas efficace du tout", il y a une différence. Bref. J'aurais peut-être dû insister un peu plus et prolonger le traitement pendant une dizaine de jours pour avoir un avis arrêté sur la question, mais j'ai fini par ranger le pot dans un placard et le laisser sommeiller en attendant une occasion de le finir.

    Première conclusion : apparemment inefficace sur les problèmes mécaniques.

    2)      Piqures d'insectes

    Cette occasion s'est présentée après une sortie en forêt. J'ai été piquée par je ne sais quoi, ça a commencé par un petit bouton, qui a grossi et grossi, au bout de deux jours un œdème tout chaud recouvrait la moitié de ma cuisse. Pas grave, mais plutôt désagréable.

    J'ai repensé à mon pot d'argile, et je suis allée le rechercher. Ayant fait la connerie de laisser la spatule en bois à l'intérieur du pot, cette dernière avait moisi et l'argile sentait un peu le champignon. J'ai un peu hésité avant d'en étaler une bonne couche sur l'œdème, mais je me suis dit que je n'avais rien à perdre alors hop ! Deux bons centimètres de pâte verdâtre sur toute la zone en débordant un peu, on va maintenant observer ce qui s'est passé.

    Après quelques minutes de pose, le cataplasme est devenu très chaud. J'avais du mal à y croire mais cela ne faisait aucun doute : toute la chaleur de l'œdème a été absorbée par l'argile. C'est revenu à température normale au bout d'un certain temps, une demi-heure peut-être. Et lorsque j'ai enlevé le tout, l'œdème me semblait moins enflammé, moins gros. Un cataplasme plus tard, et j'ai presque retrouvé ma cuisse normale. Le lendemain c'était fini.

    Deuxième conclusion : l'argile est efficace sur les piqures d'insectes.

    Deuxième conclusion bis : l'argile moisie, c'est pas grave.

    J'ai quand même jeté le reste du pot en me disant que le prochain test, je l'effectuerais avec de l'argile à préparer soi-même.

    3)      Problèmes tendineux

    Fidèle à mes mauvaises habitudes, j'ai encore trop tiré sur la machine avec pour conséquence une douleur au niveau du tendon péronier latéral court. J'ai bien essayé de conserver un petit rythme de course à raison d'une sortie courte par semaine, mais à chaque fois, la douleur qui s'estompe au cours de la semaine revient à l'identique après chaque sortie. Un cycle sans fin.

    Voilà encore une occasion de tester l'argile, réputée pour soigner les tendinites. Avec des bons points de comparaison : je connais l'intensité de la douleur après une semaine de repos, et je sais à quel niveau elle reprend après chaque sortie. Je décide donc de rythmer ma semaine avec des cataplasmes d'argile dans le but de vérifier si :

    a)  la douleur est moins forte à la fin de la semaine,

    b)    la douleur est moins forte après ma sortie hebdomadaire.

    Nous y voilà : deux jours et 6 cataplasmes plus tard (deux la journée et un la nuit), il me semble déjà que la douleur a atteint sa faible intensité de fin de semaine. J'espace les cataplasmes et n'en fais plus qu'un le jour et un la nuit, puis seulement la nuit, la douleur ne diminue plus aussi rapidement. Il y a toujours quelque chose qui traine par là. Fin de semaine : douleur très légère mais encore bien présente.

    Pendant le footing, elle se réveille. Après le footing, elle est assez vive. Encore quelques jours de ce traitement, j'effectue une sortie un peu plus rapprochée 4 jours plus tard : elle est toujours là pendant la course. Cette fois-ci j'applique le remède immédiatement après. Il semble que ça apaise un peu la douleur.

    Troisième conclusion : je reste un peu dubitative mais il semblerait que l'argile, à défaut de guérir, permet de limiter l'inflammation et de calmer les douleurs. Cependant, de toute évidence elle ne soigne pas la cause du problème.

     

    Donc mes chers amis, repos, repos, repos et reprise en douceur, comme d'habitude !

     

    Si vous voulez tester vous-même ce produit somme toute plutôt agréable à utiliser pour qui aime la gadoue, voici quelques conseils de préparation et d'application.

    1)      Choisissez votre argile (vous trouverez les détails sur la composition et la texture sur internet, les infos ne manquent pas).

    2)      N'utilisez surtout pas de métal et évitez le plastique. Perso j'ai sacrifié un saladier moche en verre pour contenir le mélange (l'occasion de renouveler ma vaisselle !), une cuillère en bois que je n'utilisais pas pour préparer la pâte, et une cuillère en terre cuite qui trainait dans un tiroir (le genre de cuillère parfois vendue avec une tasse) pour l'étaler.

    L'argile, est-ce vraiment efficace ?

    3)      Faites votre tambouille en respectant le mode d'emploi généralement écrit sur la paquet. Si vous utilisez l'eau du robinet, laissez le chlore s'évaporer avant de faire le mélange.

    4)      À vous de voir la consistance, la pâte doit s'étaler sans couler.

    5)      Appliquez largement une bonne couche, en débordant de la zone à traiter.

    L'argile, est-ce vraiment efficace ?

    6)      Je recouvre avec un mouchoir en papier que je maintiens avec du sparadrap.

    L'argile, est-ce vraiment efficace ?

    7)      Pour dormir ou pour mieux maintenir, je mets parfois des chaussettes par-dessus.

    8)      J'en prépare beaucoup à l'avance et je garde toujours de l'eau qui a reposé pour ré humidifier la pâte si nécessaire.

     

    À défaut d'être franchement efficace, je trouve que c'est assez amusant de préparer l'argile et de l'étaler, en plus elle a une légère odeur très agréable. On a aussi l'impression d'agir sur le problème au lieu d'attendre simplement que ça passe. Evidemment il faut aimer patouiller, mais moi j'adore !

     

    « Blessures fréquentesBarefoot Running Book, de Jason Robillard »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 30 Octobre 2012 à 13:40
    Runmyrunner

    Perso l'argile, je l'utilise pour:

    les verrues... oui c'est pas glamour mais ma fille en a eu une et un peu d'argile c'est naturel et hop au revoir la verrue...

    Les épines... comment ça je cicatrise vite...? merde l'épine est restée dedans... et boum un cataplasme d'argile et on en parle plus !

    les douleurs aussi mais ça m'arrive moins souvent.. je suis un Homme ! je n'ai pas mal... (non je déconne...)

    Biz

    Olivier

    2
    Capsulle Profil de Capsulle
    Mardi 30 Octobre 2012 à 15:56

    Merci pour les précisions ! Comment ça tu déconnes ? Un homme n'a JAMAIS mal, c'est bien connu

    3
    Mardi 30 Octobre 2012 à 15:58
    4
    Capsulle Profil de Capsulle
    Samedi 22 Juin 2013 à 22:41

    Excellent aussi pour les petites blessures en train de s'infecter : soulagement instantané, à la seconde même où je l'ai appliquée. À laisser 15-20 minutes, pas besoin de laisser trop longtemps sinon ça sèche et c'est plus difficile à enlever.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :