• Le soutien gorge idéal

    S'il existe, je ne l'ai pas encore trouvé. J'en ai essayés plusieurs, pourtant. Des chers et des pas chers. Petit bilan.

     

    Lors de mes toutes premières sorties j'utilisais un solide soutif de ville, celui qui semblait maintenir le mieux tout ce petit monde. J'en étais à peu près contente jusqu'au jour où deux jeunes tr**s du c** se sont ouvertement foutus de ce qui ballotait allègrement devant eux.

    Passé ce moment désagréable pendant lequel j'ai essayé de me réconforter en me répétant que non, le ridicule ne tue pas, j'ai décidé d'interroger le miroir dès mon retour à la maison, pour me rendre compte de la chose.

    Je vous passe les détails, j'ai immédiatement entamé mes recherches sur les soutifs de sport, pour un maintien efficace.

     

    Mon premier : marque Shock absorber, commandé sur internet.

     Le soutien gorge idéal

     

     

     

     

     

    Qualités :

    - Bon maintien, il aplatit bien la poitrine pour limiter les rebonds au maximum.

    - Taille correctement.

    Défauts :

    - Matière franchement désagréable au toucher.

    - Difficile à mettre : il faut se contorsionner dans tous les sens pour le passer par la tête, il s'enroule.

    - Les réglages sont quasi inexistants.

    Conclusion : bien pour le maintien à défaut de trouver mieux, mais je cherche plus pratique et/ou plus confortable.

     

    Mon deuxième : marque Zsport. Acheté en boutique spécialisée running.

     Le soutien gorge idéal

     

     

     

     

     

    Qualités :

    - Très confortable au premier abord : matière douce, stretch et respirante.

    - Taille correctement.

    Défauts :

    - Le maintien semble moins efficace que le shock absorber.

    - Le système de fermeture à scratch à l'arrière de la brassière m'a littéralement arraché la peau dans le dos. J'ai eu la chair à vif après quelques séances.

    Conclusion : à jeter aux oubliettes.

     

    Le petit troisième (celui que j'utilise encore actuellement) : encore la marque Shock absorber, acheté chez Décathlon.

     Le soutien gorge idéal

     

     

     

     

     

    Qualités :

    - Matière plus douce et confortable que le premier.

    - Pas de couture sur les bonnets (ils sont doublés).

    - Excellent maintien, le meilleur que j'ai essayé.

    - Réglages possibles en hauteur et en largeur.

    Défauts :

    - J'ai dû découdre le logo de la marque qui était situé sur l'élastique à l'avant car les coutures, si discrètes fussent-elles, m'ont encore brulé la peau à vif.

    - L'élastique me laisse de vilaines traces sous les seins. Pas vraiment de blessure mais des traces roses d'irritation, qui finissent par devenir indélébiles. Il faudrait que l'élastique soit doublé.

    Conclusion : c'est pour l'instant le moins pire de tous. Un peu de crème Nok permet de limiter le frottement de l'élastique sur la peau.

     

    Le quatrième, anecdotique. Acheté chez Décathlon, marque Thuasne. J'ai été séduite par le système de fermeture qui semblait pratique, à l'avant de la brassière.

    Le soutien gorge idéal

     

     

     

     

     

     

    Qualités :

    - Enfilage facile.

    - Maintien acceptable en prenant une taille en dessous.

    Défauts :

    - En une heure, il m'a arraché la peau au niveau de l'élastique : impossible de remettre un soutif pendant une semaine!

    - La fermeture n'est pas très efficace. Elle s'ouvre au bout d'un certain temps.

    Conclusion : la politesse m'empêche de dire ce que j'en pense en toute franchise.

    « Le déclic minimalisteUne journée à Paris : essayage des Vibram Five Fingers »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    karui ashi
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 08:29

    En fait seins et pieds même combat. Le soutien gorge n'est qu'une orthèse qui assiste les muscles suspenseurs des seins et les affaiblissent.

    Là aussi il convient de mettre du minimalisme et là aussi il y a une transition.

    Au bout d'un temps variable suivant les individus, la tailles des seins et leur poids, les muscles vont devenir plus fermes et la poitrine va commencer à mieux se tenir, elle va remonter et être plus ferme.

    Si l'on est gêné par le regard des autres durant la transition, le sein dans notre société étant très sexualisé, il faut mettre des hauts amples pour masquer leur mouvements le temps de se muscler. Les tétons peuvent être protégés des frottements contre le tissus par des pansements.

    Pas plus que la Nature n'a inventé le pieds pour le mettre dans des chaussures, elle n'a inventé les seins pour les ligoter dans un sous-vêtement inconfortable.

    Les femmes aussi sont faîtes pour courir :)

    2
    Capsulle Profil de Capsulle
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 12:27

    Salut ! C'est un point de vue que je comprends, mais je ne pense pas devenir minimaliste à ce point. Je suis assez dubitative sur la capacité des seins à se redresser : si on constate des beaux pieds chez les populations vivant pieds nus, il n'en est pas de même pour la poitrine de ces dames... Alors c'est certainement naturel, mais je ne souhaite pas en arriver là.
    Cela dit, c'est très discutable et mon point de vue peut changer, ce ne serait pas la première fois !

    Merci d'être passée

    3
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 21:34

    Eh bien, me revoilà ici par hasard, un an après, suite à une discussion sur les sous-vêtements de course.

    D'abord ce pseudo ne m'est pas inconnu, désolée de t'avoir pris pour une femme...

    Et depuis, j'ai revu mon opinion sur les soutifs, par la force des choses puisque je ne les supporte plus même au quotidien.


    C'est marrant de voir le cheminement de l'esprit, du rejet total d'une idée jusqu'à son acceptation presque entière quelque temps après.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :