• Réussite inattendue

    Mes gâteaux sont inévitablement foireux ratés : trop cuit, pas assez cuit, étouffant, farineux, sans gout, pas levé, brulé, pâteux… il y a toujours un truc qui cloche.

    Je ne sais pas ce qui m'a pris aujourd'hui, une envie de madeleines peut-être… je me suis mise à regarder quelques recettes sur internet et j'ai décidé de faire un marbré mais le problème avec les recettes c'est qu'elles ne me plaisent jamais : il faut toujours faire des trucs chiants, respecter l'ordre, séparer ceci, mélanger comme ça, gnagna…

    Alors zut, je décide de faire comme je veux.

    Voici les ingrédients de la recette que j'ai choisie :

    - 3 œufs

    - 125g de beurre

    - 200g de sucre

    - 200g de farine

    - 6 CS de lait

    - 1 sachet de sucre vanillé

    - 25g de cacao en poudre

    - levure

    Laisser cuire 40 minutes à thermostat 4-5.

    Je ne vais pas énumérer les détails qui étaient expliqués dans la recette, en tout cas je me suis demandée pourquoi 3 œufs et pas 4. Pourquoi 125g de beurre et pas 150. Pourquoi autant de sucre. Pourquoi battre les blancs si c'est pour les remettre après. Bref, j'ai adapté selon mes envies :

    - 4 œufs

    - 150g de beurre

    - 120g de sucre

    - 200g de farine

    - 8 CS de crème fraiche (je n'avais pas de lait)

    - 4 sachets de sucre vanillé

    - 50g de chocolat à dessert

    - levure

    Voilà, j'ai battu les œufs avec les jaunes comme pour en faire de la neige (ce qui donne une texture assez épaisse et mousseuse) et j'ai mélangé tout ça ensemble, sauf la crème fraiche et le chocolat. Au diable les étapes intermédiaires !

    Ensuite, j'ai séparé la pâte dans deux saladiers différents (un vanille, un chocolat). J'ai mis la moitié de la crème fraiche dans un saladier, l'autre je l'ai gardée pour faire fondre le chocolat dedans puis j'ai ajouté le chocolat au deuxième saladier.

    Après, j'ai lu un truc sympa pour obtenir des belles zébrures : il faut disposer la pâte avec une cuillère en commençant par le milieu du plat. Chaque cuillérée sera placée à l'intérieur de la précédente, en alternant évidemment la pâte vanille et la pâte chocolat (prendre deux cuillères séparées). Le cercle va s'élargir peu à peu et donner ces belles rayures au gâteau…

    La cuisson maintenant. Pour une fois qu'elle est réussie !

    J'ai mis à 160° en surveillant, et dès que la pâte a commencé à se colorer sur le dessus (après environ 10 minutes), j'ai baissé à 130°. 40 minutes, c'est parfait.

    J'ai obtenu pour la première fois de ma vie un gâteau moëlleux, cuit comme il faut, à la texture légère, et bien goutu. Miam !

    Réussite inattendue

     

    « Animation barefoot - TrailBall... alors ?Les foulées grusonnoises »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Mai 2013 à 20:36

    Wow super gateau, demain j'essaye

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :